TOUBA N’A PAS UNE DETTE ENVERS MACKY SALL

Touba est une cité qui doit son éclat et l’épanouissement de ses hommes à son fondateur et protecteur , Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké .

C’est pourquoi, pour un hôpital de 32 milliards , les talibés mourides refusent de faire des courbettes à Macky Sall, qui s’est permis de payer pour son propre confort un avion à 50 milliards , au moment où les populations , dans leur écrasante majorité , croupissent dans la misère la plus totale .

Je ne crois pas que Macky Sall , champion de la mal gouvernance puisse mériter des hommages, alors que ses promesses mirobolantes faites au peuple ne sont jamais tenues .

Quant à la consigne du Khalife Général des Mourides relative à un accueil sans huées ni hostilités au chef de l’État, l’opposition l’a respectée à la lettre .Mais , le parti au pouvoir avait transformé la ville de Touba en un univers de carnaval foulant au pied le ndigël .

Après un magistère de bientôt 9 ans , Macky Sall n’a rien fait à Darou Salam. Donc , je ne juge pas opportune ni conséquente la visite qu’il y a effectuée .Avec la dernière énergie , je dénonce les malversations, le piétinement des libertés des citoyens et le refus de répondre à la demande sociale .

Profondément , dans leur chair , les Sénégalais souffrent atrocement , et c’est le moment de créer les conditions d’un changement majeur, afin que le peuple ne soit pas porté sur une civière pour être enterré .

C’est pour jouer ma partition et contribuer au processus de libération de mon pays que j’ai décidé, après y avoir mûrement réfléchi , de poser ma candidature à l’élection municipale de Mbacké .

*Les raisons de ma candidature à la mairie de Mbacké*

En tant que citoyen de bonne volonté animé d’un patriotisme de terroir et soucieux de l’avenir de la ville de Mbacké , j’ai pris la décision historique de poser ma candidature à l’élection municipale .D’abord , je ne pense pas que le management de la municipalité soit à la hauteur pour répondre aux attentes des populations restées sur leur faim . En effet , un nouveau type de gouvernance adossée sur les principes de transparence , de rigueur , d’ouverture et de probité morale s’impose, pour que Mbacké retrouve son lustre d’antan .Aucun des problèmes de la cité n’a été résolu .Les problématiques liées à la voirie, à l’aménagement, aux infrastructures , à la santé , à l’éducation, à la culture sont loin d’être examinées par l’équipe élue, dont la vision s’arrête à Saté .
Or, Mbacké regorge de potentialités énormes et de ressources humaines de qualité capables de faciliter son émergence , mais le manque de générosité , le sectarisme et l’absence d’ambitions ont confiné la cité religieuse dans la régression et le retard sur tous les plans .Étant originaire de Darou Salam , terroir – symbole dans l’histoire du mouridisme , je me dois de m’engager pour changer la situation de ce quartier , zone tampon entre Touba et la banlieue des Santhianes.Darou Salam n’a jamais été récompensé à la hauteur du poids électoral qu’il représente et du symbole qu’il est .La preuve la route qui mène de Mbacké à Darou est dans un état lamentable depuis belle lurette sans qu’aucune tentative de la réhabiliter ne soit amorcée .
Je serai , une fois élu à Mbacké , l’ambassadeur de Darou Salam , mais aussi je me poserai en avocat infatigable de la ville de Mbacké .Le seul mobile qui me pousse à devenir le premier magistrat de la ville de Mbacké est de me mettre au service des populations et de me battre pour changer leurs conditions .Je ne ménagerai aucun effort pour faire de Mbacké une ville attrayante , prospère et où chaque citoyen pourra s’épanouir .Nul n’a le droit d’être indifférent à l’oeuvre de destruction de la ville de Mbacké qui a joué un rôle prépondérant dans l’histoire politique, économique et religieuse du pays .C’est pourquoi je me suis érigé en vigie mais aussi en patriote éclairé qui joue sa partition .Je ne vais pas briguer le poste de maire sans disposer d’une vision, d’un programme et d’une ligne de conduite .Dans les jours à venir , je mettrai à la disposition des populations, dont je demande les suffrages, ma profession de foi et mon programme qui se déclinera dans des axes prioritaires prenant en charge la problématique du développement local .Pour terminer , je lance un appel solennel à tous les fils et à toutes les filles de Mbacké épris de progrès, afin qu’ils se mobilisent derrière notre équipe .Et, partant, notre ville retrouvera son lustre d’antan .

Votre serviteur, votre avocat
Serigne Modou Mamoune Mbacké ,
Chef Religieux à Darou Salam,
fils de Serigne Modou Rokhaya Mbacké

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *