[Focus] Méfaits du tabagisme : ces risques qu’encourent les fumeurs après une intervention chirurgicale

Les fumeurs ne se cicatrisent pas vite.  Le tabac réduit la cicatrisation, augmente le risque d’infection et la douleur après l’intervention chirurgicale. Si vous êtes un fumeur et que vous devez subir une intervention chirurgicale, il est important de rappeler les risques que vous prenez à continuer de fumer. La fumée de la cigarette est remplie de produits chimiques nocifs, comme la nicotine, le cyanure d’hydrogène et le monoxyde de carbone. Donc, le tabagisme augmente le risque que vos os et vos tissus ne se guérissent pas correctement, que la zone soit infectée ou que vous souffriez plus. C’est ce que révèle  un rapport de  Américain Orthopedic Foot & Ankle Society.
 
Le tabagisme affecte la cicatrisation
 
L’air que nous respirons est rempli d’oxygène, qui est nécessaire à la plupart des fonctions du corps, y compris la guérison après une intervention chirurgicale. À un niveau microscopique, les produits chimiques présents dans la fumée de cigarette provoquent de nombreuses modifications dans la façon dont le corps gère l’oxygène.
 
 L’hémoglobine, une molécule qui transporte de l’oxygène dans tout le corps, ne peut pas contenir autant d’oxygène que d’habitude lorsqu’elle  est exposée à la fumée de cigarette. Les vaisseaux sanguins minuscules dans le corps deviennent étroits, ce qui rend plus difficile le passage de l’hémoglobine et de l’oxygène dans les tissus. De plus, le tabagisme rend le sang plus épais de sorte qu’il ne s’écoule pas aussi facilement à l’intérieur des vaisseaux sanguins rétrécis. Avec moins d’oxygène, le corps a besoin d’un temps plus long pour se cicatriser.
Le tabagisme empêche la lutte contre les infections
Le tabagisme empêche votre corps de lutter contre une infection après une intervention chirurgicale. Les produits chimiques contenus dans la fumée de cigarette limitent l’activité des cellules de lutte contre les infections appelées neutrophiles. Les neutrophiles rétablissent un environnement sûr en éliminant les toxines, comme des bactéries. Sans neutrophiles, une infection pourrait se développer plus facilement. A titre illustratif,  les fumeurs ont montré jusqu’à quatre fois plus de risques d’infections après la chirurgie du pied que les non-fumeurs.
 
Le tabagisme augmente la douleur
 
De nouvelles recherches ont aussi montré que certains fumeurs peuvent souffrir plus après la chirurgie que les non-fumeurs. Les produits chimiques dans la fumée de cigarette peuvent augmenter l’inflammation et affecter la façon dont le corps interprète les signaux de la douleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.